Aix Université Club Football : site officiel du club de foot de AIX EN PROVENCE - footeo

Interview avec l'un des arbitres de l'Aix Université Club Football

11 octobre 2017 - 19:39

Bonjour, peux-tu te présenter ?

 

Bonjour, je m’appelle Rémi, j’ai 23 ans et je suis étudiant en lettres modernes et préparant les concours des écoles de journalisme.

Je suis arbitre officiel depuis l’année dernière (j'ai passé ma formation en mars-avril 2017), j’ai voulu partager ma petite expérience, d’abord pour pousser d’autres jeunes et moins jeunes à devenir arbitre de football mais également pour rassurer les éventuels candidats sur les chances de réussir l’examen.

 

 

Comment as-tu entendu parler de la formation d’arbitre ?

 

A la fac, mon prof de futsal nous a parlé de l’Aix Université Club Football (AUCF), qui recherchait des étudiants souhaitant devenir arbitres et passer la formation proposée par le district.

J’ai laissé mes coordonnées à la fin du cours, j’ai eu plus tard contact avec le président du club qui m’a expliqué le projet et comment allait se dérouler la formation.

 

 

Pourquoi est-ce que tu as accepté ?

 

Premièrement, parce que j’aime le foot et je pense que c’est essentiel pour arbitrer !

J’ai eu la curiosité d’au moins passer la formation en me disant que même si j’échouais, j’aurais appris des choses.

Deuxièmement, parce que le fait de nous payer la formation rentrait dans un cadre de développement de l'AUCF, qui avait besoin d’arbitres officiels licenciés au club pour monter en division et surtout le fait de participer à la vie d’un club de foot et à son développement m’a intéressé.

Le président nous a présenté son projet, et j’ai eu envie de participer aussi à cela.

 

 

Comment s’est passée ta formation d'arbitre?

 

Elle a été assez simple en fait, il y avait deux sessions de deux heures par semaine, le soir de 18h à 20h.

On nous a donné un livre, qui répertorie les « Lois du Football », on a fait entre 1 et 2 chapitres par cours, avec des QCM à préparer pour chaque cours, ce qui m’a permis d’apprendre plus facilement qu’en lisant les nombreuses pages sans « pratique ».

Forcément, des chapitres sont moins intéressants que d’autres mais contrairement à ce qu’on pense, un fan de foot lambda connaît, au grand maximum 40 % des règles du livre, d’où peut-être les conflits entre éducateurs et arbitres à certains matchs…

 

 

En quoi consiste l’examen ?

 

Une série de questions de mise en situations, qui sont inspirées des questions présentes dans le livre, et une feuille de match à remplir à l’aide de simples faits de matchs qu’on nous donne.

Par exemple, « Le joueur n°8 a été averti à la 40e minute pour comportement antisportif ».

Une fois l’examen validé, nous avons passé une formation pour le placement sur le terrain et l’attitude à adopter.

Enfin, une fois notre formation terminée et l’examen théorique validé, le district nous a fait passer deux matchs d’examen en match officiel devant un observateur, afin de valider notre formation en pratique.

 

 

L’examen était-il facile ?

 

Pas spécialement « facile », mais si on révise le livre, qu’on s’entraîne aux questions, il n’y a pas de pièges le jour de l’examen !

Pour un étudiant en fac ou un lycéen, c’est largement abordable selon moi.

 

 

Comment se sont passés les matchs d’examen ?

 

Un observateur est venu m'évaluer pour mon premier match ASPTT Marseille/Mazargues en U17 Honneur.

Il m’a expliqué pourquoi il venait, comment je serai évalué, il a pris des notes pendant le match et il peut faire un point à la mi-temps ou seulement à la fin du match.

L’observateur est surtout là pour nous aider, pas pour nous casser en cherchant le moindre défaut parce que les observateurs savent que c’est notre premier match officiel.

Il suffit d’appliquer les règles, de s’adapter aussi en fonction de la physionomie du match, de bien faire les gestes appris (sortie de but, corner, touche, etc.), et d’être près de l’action afin de faire le meilleur match possible.

Cependant, mon deuxième match a été un peu plus compliqué, en partie à cause de retards et de licences non valables, ce qui m'a déconcentré.

Je pense que la première chose à montrer à l’observateur est que l'on maitrise notre match et qu’on a de l’autorité.

Pour le reste, pour des erreurs (pénalty oublié etc.), si on a montré de bonnes choses dans le match, l'on n’est pas grandement pénalisé.

 

 

Pour finir, que veux tu ajouter ?

 

Je ne regrette pas du tout d’avoir passé la formation !

Je m’amuse même plus que ce que j’aurais pu penser et le plus important est que cela ne reste que du football !

Si vous avez envie de passer cette formation, il ne sert à rien de stresser avant l’examen, d’avoir peur de passer la formation ou de craindre une mauvaise note des observateurs.

Sur le terrain, le jour de l’observation, vous oublierez que vous êtes évalué et en plus du début à la fin de la formation, le but du district est de nous aider et de nous former !

Pour résumer, si un club vous propose la formation, acceptez, je n’en ai retiré que du positif avec l’AUCF.

Commentaires

+